Quelle est la meilleure matière pour une housse de couette

Votre couette confortable est posée sur votre drap-housse et sert à la fois de drap-housse et de couverture pour un sommeil chaud en hiver et plus frais en été. Les couettes sont une excellente alternative aux couvertures traditionnelles car elles sont faciles à nettoyer et s’adaptent à vos choix de décoration intérieure. Le tissu que vous choisissez pour votre housse de couette : un tissu respirant, lavable et confortable, est tout aussi important que la couette elle-même.

Tissus à éviter

Évitez d’utiliser des tissus d’ameublement. Si les motifs et les dessins des tissus d’ameublement sont attrayants et durables pour les canapés et les couvertures, ils sont peu pratiques pour les housses de couette. Lorsqu’il s’agit d’envelopper une couette, le tissu ne sera pas aussi velouté, et le poids supplémentaire de votre literie annule l’intérêt d’avoir une couette en duvet. Le tissu d’ameublement est épais, et le lavage et le séchage dans une machine ordinaire prennent plus de temps, si tant est qu’il soit lavable. Les brocarts lourds, le velours et le tissu chenille sont à éviter.

Percale de coton

Avec un nombre de fils allant de 180 à 200, le coton percale est un mélange fin et léger. La percale a un toucher lisse et léger semblable à celui de la mousseline. Elle est durable et résistante. Elle peut également être lavée chaque semaine pour plus de commodité. Lorsque vous recouvrez une couette en duvet avec une couette en coton percale, la chaleur de votre corps est transférée de la couette à vous.

Coton égyptien, coton Pima et coton Supima

Le coton Pima, le coton Supima et le coton égyptien ont tous un nombre de fils compris entre 200 et 300, ce qui les rend extrêmement doux et chauds. Ces trois mélanges sont tous fabriqués à l’aide d’agrafes de coton longues, ce qui signifie que leurs fibres sont extra-longues pour plus de douceur et de durabilité. L’inconvénient de ces options est que de nombreux producteurs prétendent que leur coton est du coton égyptien, alors qu’il s’agit souvent de contrefaçons. Le coton Supima est un peu plus résistant. Il est idéal pour les dormeurs qui se tournent et se retournent beaucoup la nuit, ce qui entraîne une usure plus rapide de leur couverture.

Le coton biologique

Le coton biologique et les autres tissus naturels sont moins susceptibles de contenir des allergies et des odeurs chimiques. Les odeurs chimiques sont souvent éliminées par le lavage, et les personnes à la peau sensible peuvent trouver un coton biologique respirant immédiatement confortable après un seul lavage. Le coton biologique ne doit pas être mélangé à des fibres synthétiques s’il prétend être à 100 %.

Soie

Une housse de couette en soie est un tissu de luxe à la fois élégant et confortable. Elle retient la chaleur, mais pas au point de devenir inconfortable en été. La soie est très respirante et son aspect soyeux est irrésistible. En revanche, l’achat et l’entretien d’une couette en soie peuvent s’avérer coûteux car elle doit être lavée à sec et se salit et s’accroche facilement. Elle se froisse rapidement et doit être repassée.

Flanelle

Une housse de couette en flanelle vous gardera au chaud pendant les froides nuits d’hiver. La flanelle est un mélange de laine et de coton qui est à la fois confortable et durable. Elle est infroissable et lavable en machine, de sorte qu’après un lavage, elle peut passer directement du sèche-linge au lit. Toutefois, pendant les mois d’été, une housse de couette en flanelle peut être trop chaude. Cela peut provoquer la transpiration, et l’humidité supplémentaire dans votre lit peut endommager votre couette en duvet.

Mélanges

Un mélange de coton et de rayonne ou de coton et de polyester est un choix moins coûteux, et les mélanges peuvent être plus résistants aux plis et plus durables. Le choix d’un mélange vous fera économiser de l’argent à court terme et vous permettra de choisir plus d’une housse en fonction de l’évolution de votre décor. Cependant, les tissus mélangés peuvent être mal produits et ne pas durer aussi longtemps que les autres matériaux.

Choisir la bonne taille

Vous pouvez constater que la housse de couette de vos désirs n’est pas facilement disponible en magasin. En revanche, vous avez trouvé le tissu approprié et les compétences en bricolage pour coudre votre propre housse. Ce projet est aussi simple que la fabrication d’une taie d’oreiller pour le bricoleur averti. Assurez-vous simplement d’avoir pris les mesures nécessaires au préalable.

Que vous créiez votre propre housse de couette ou que vous achetiez votre literie, la taille doit être parfaite. Si vous avez une couette de taille jumeau et une housse de couette de taille normale, l’excédent de tissu fera glisser la couette à l’intérieur du tissu. Lorsque vous placez une couette plus grande dans une housse plus petite, la situation inverse se produit. La housse ne s’ajuste pas complètement et la couette ne s’étend pas à plat ou de manière égale à l’intérieur de la housse. Ces problèmes peuvent être résolus en achetant la taille et la forme appropriées.